La plupart des rédacteurs web freelance exercent sous la forme sociale de la microentreprise. Ce statut juridique et social est le plus courant, et il apporte des avantages indéniables à l’auto entrepreneur. Cependant, il comporte également des inconvénients, qui dans le cas de la rédaction web, pourraient apporter de graves problèmes au rédacteur web SEO.

Qu’entend-on par rédacteur web SEO lorsqu’on réalise l’ouverture d’une micro entreprise ?

Avant de se pencher sur la question du statut du micro entrepreneur et sur ses inconvénients, il convient de se mettre d’accord sur ce qu’on entend par rédacteur web SEO. Lors de sa déclaration de début d’activité, le rédacteur freelance a souvent pour idée de rédiger des textes à destination du web. S’il a réalisé une formation, il peut avoir pour ambition d’optimiser ses textes pour les moteurs de recherche, de manière à y rajouter une pancarte « SEO » qui plaira aux clients et augmentera sans doute son chiffre d’affaire.

Search engine optimised

Le rédacteur web est donc un rédacteur… pour le web ! Mais dès la définition de l’activité, il y a une discorde au sein du métier : la rédaction web est-elle une prestation de service ou bien une vente de marchandise ? Lorsqu’un client commande un texte à 50€, et que le rédacteur web crée ce dernier de toute pièce afin qu’il soit publié sur un site Internet, le rédacteur web vend-il un texte à 50€, ou rédige-t-il un texte pour 50€ ?

Tel est un premier débat quant à l’activité du rédacteur web, et nous verrons plus bas que cette question est sans doute la plus importante dans un métier en pleine expansion, car c’est de cette réponse que l’ouverture d’une micro-entreprise peut-être un bien mauvais choix pour le rédacteur web. Avant toute chose, rappelons cependant ce en quoi consiste la micro entreprise et quels sont les avantages les plus couramment mis en avant.

Rédaction web et micro entreprise : quels avantages ?

Le statut de micro entrepreneur apporte de nombreux avantages, non seulement au rédacteur web mais de manière plus générale, à toute personne qui souhaite devenir son propre patron. Cette dernière permet d’obtenir un numéro de Siret, et donc par extension de procéder à la facturation des clients. En d’autres termes, par une simple déclaration d’activité de micro-entreprise, le rédacteur web peut passer d’une activité cachée et illégale à une activité officielle et déclarée. Le numéro Siren de son entreprise lui permet ainsi de pouvoir générer un chiffre d’affaire tous les mois, sans se préoccuper des questions de TVA puisque le rédacteur web exerce par défaut en franchise en base de TVA, du moins tant qu’il ne dépasse pas un certain montant.

Rédacteur écrivant son texte

Parmi les avantages du statut, la micro entreprise permet au rédacteur web freelance d’être salarié et auto entrepreneur à la fois. Si les agents de la fonction publique doivent effectuer une demande de disponibilité pour créer leur propre structure, il n’y a aucune incompatibilité, sous réserve des dispositions du contrat de travail, pour un salarié à devenir micro entrepreneur. Le statut permet donc de réaliser les démarches administratives, d’ouvrir son compte professionnel auprès d’un établissement bancaire (ce dernier n’étant pas obligatoire), et de rechercher ses premiers clients tout en s’assurant une continuation des salaires durant les premiers mois.

S’il réalise un chiffre d’affaire, le rédacteur web devra déclarer ce dernier mensuellement ou trimestriellement. Les cotisations sociales seront calculées en fonction du chiffre d’affaire réalisé. Chaque trimestre, par exemple, le rédacteur auto entrepreneur procédera au paiement des cotisations sur l’un des deux sites officiels dédiés à cette fin. Le paiement de ces cotisations lui permettra notamment de bénéficier d’une protection sociale.

Il faut noter qu’à l’aide du dispositif Accre, accordé par défaut aux nouveaux auto entrepreneurs, le rédacteur web peut bénéficier d’une exonération de charges sociales partielle durant les premières années d’exercice. De cette manière, chaque trimestre, les sommes à payer au titre des charges sociales seront moindres. Le micro-entrepreneur devra ensuite déclarer les sommes perçues lors de sa déclaration annuelle au titre de l’impôt sur le revenu.

Pourquoi est-il dangereux d’exercer son activité de rédacteur web sous la forme d’une micro entreprise ?

Malgré les nombreux avantages qu’apporte le régime de l’auto entrepreneur, adopter un tel statut juridique n’en est pas moins risqué pour le rédacteur web. En effet, contrairement aux sociétés commerciales traditionnelles (SASU, EURL, EIRL…), qui sont immatriculées au registre du commerce et des sociétés et disposent de leur propre personnalité morale, le rédacteur web en micro-entreprise propose une responsabilité illimitée sur son travail.

Procès rédaction web

En d’autres termes, en cas de faute de sa part, causant un préjudice à l’un de ses clients, le rédacteur web engage sa responsabilité civile sur son propre patrimoine. Si le montant du préjudice est élevé, alors ses biens personnels pourraient être saisis, voire sa résidence principale s’il en est propriétaire. Certes, il existe certains mécanismes pour éviter ces risques, tels que la souscription d’une assurance professionnelle. Mais une assurance de responsabilité professionnelle ne couvrira sans doute pas tous les risques issus de l’activité du rédacteur web, pour la bonne et simple raison que cette activité est encore mal connue et que les risques sont sensiblement variés.

Quelles sont les erreurs sur lesquelles le rédacteur web peut engager sa responsabilité civile ?

Il existe de nombreuses erreurs sur lesquelles un rédacteur SEO pourrait engager sa responsabilité civile. À titre d’exemple, prenons une commande qui nécessite d’effectuer des recherches sur le Net. Le rédacteur web va s’inspirer de diverses sources pour rédiger son propre article. Or, il peut se trouver influencé par ce qu’il a lu au fil des recherches, et son texte peut laisser apparaître un certain taux de plagiat. La vérification du texte par un logiciel anti-plagiat est un bon indice pour livrer une commande avec la conscience tranquille, mais il faut rappeler que ces outils ne sont… que des outils, et qu’ils ne sont pas infaillibles.

S’il venait à apparaître qu’un plagiat avait été réalisé, mais qu’il n’avait pas été détecté, le client pour lequel le texte a été rédigé pourrait être attaqué devant la juridiction compétente pour violation du droit d’auteur du texte original. Ledit client devrait donc se retourner contre le rédacteur web, qui engagerait sa responsabilité à titre illimité dans ce conflit.

Une seconde question peut être évoquée par rapport à la responsabilité du rédacteur web. Lorsque ce dernier doit rédiger un texte « optimisé SEO », il va de soi que la sémantique du texte doit être variée conformément à la thématique demandée par le client, que les sous-titres doivent être travaillés en conséquence… Or, une suroptimisation du texte peut, lorsqu’elle est très marquée, conduire à un mauvais référencement du texte concerné. Dans ce cas, le client mécontent pourrait très bien considérer que le rédacteur web SEO a commis une erreur dans son travail, puisque la commande visait justement à donner au texte toutes les chances pour être mieux classé dans le SERP. Ici encore, le rédacteur web s’expose à des poursuites judiciaires. S’il s’agit d’un article de blog, c’est une chose… S’il s’agit d’une fiche produit concernant le jouet le plus important de l’année, à 6 semaines de Noël, la hauteur de la responsabilité ne sera pas la même…

Pourquoi une société commerciale est-elle plus sécurisante pour un rédacteur web ?

S’il est très facile de devenir auto entrepreneur pour un rédacteur web, que l’on considère qu’il s’agit d’une prestation de service ou d’une activité de vente, ces statuts ne proposent pas une parfaite sécurité juridique pour ces professionnels. Dans le cadre d’une activité indépendante, il est tout à fait possible de trouver un statut plus adapté à une protection du professionnel.

Les Centres de formalités des entreprises (CFE) peuvent aider les rédacteurs SEO à trouver la bonne forme juridique pour leur création d’entreprise. Mieux que le statut d’auto entrepreneur, les sociétés unipersonnelles telles que la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ou encore l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) sont des solutions de choix, qui offrent au professionnel une responsabilité limitée dans le cadre de son activité professionnelle.

En effet, ces sociétés commerciales disposent de leur propre patrimoine, constitué par l’apport de l’associé unique dans le capital social de l’entreprise. Le capital social constitue une somme que l’associé est prêt à perdre, et qui permet d’assurer le bon fonctionnement de la société, ainsi que d’apporter une garantie à ses créanciers. Ainsi, en cas de litige, une saisie pourra avoir lieu sur le montant du capital social, mais pas sur le patrimoine de l’associé rédacteur web. C’est donc la meilleure manière de protéger ses biens personnels (mobiliers ou immobiliers), même si la création d’une entreprise pour héberger son activité commerciale demande un nombre infiniment plus important de formalités que la déclaration d’une micro-entreprise.

Un rédacteur web devrait-il passer sous la forme d’une société pour exercer sans risque ?

La création d’une personne morale, d’une société commerciale, semble donc être une excellente manière pour le rédacteur web de protéger ses biens personnels dans le cadre de son activité. Bien évidemment, comme pour tout, le rédacteur web ne verra aucune différence tant que l’activité fonctionne bien. C’est en revanche en cas de conflit, et lorsqu’une action en justice pointera le bout de son nez, que la présence d’une société commerciale ayant sa propre personnalité morale sera très rassurante pour le rédacteur web.

Rédaction seo sur ordinateur

Tout comme en micro-entreprise, la société commerciale possédera son propre compte bancaire professionnel. Cette dernière peut exercer en franchise de TVA jusqu’à un certain montant (franchise en base, comme en microentreprise), et possédera également un numéro Siret. L’entrepreneur, associé unique de la personne morale, pourra également bénéficier d’une exonération de charges sociales au titre de l’Accre.

Les autres caractéristiques du statut de l’entrepreneur pourront en revanche être différentes. Ainsi, si le Président de la SASU est inscrit au régime général de la sécurité sociale, il n’en est pas de même pour le gérant de l’EURL. De la même manière, au niveau du régime social et du régime fiscal, les cotisations à régler auprès de l’Urssaf pourront différer. Le chiffre d’affaire ne sera ainsi pas déclaré tous les trimestres, mais une fois par an sous certaines conditions (c’est alors le chiffre d’affaires annuel qui sera déclaré directement en ligne).

Notre conclusion sur la sécurité de la rédaction web sous la forme d’une micro entreprise

L’intérêt pour le rédacteur web SEO de déclarer son activité sous la forme d’une micro entreprise est évident, et compréhensible. Créer son auto entreprise se fait en ligne en quelques minutes, l’immatriculation auprès de l’Insee et le numéro Siret parviennent ensuite par voie postale au bout de quelques jours, ou de quelques semaines selon les départements. Ouvrir un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle est un jeu d’enfant, en particulier avec la présence des banques en ligne, bien qu’il ne soit en 2019 plus nécessaire de disposer d’un compte dédié à l’activité professionnelle.

Opter pour le statut de rédacteur web micro entrepreneur est justifié : pouvoir exercer une activité qui plait, et pouvoir facturer les clients, sans rechercher la complexité lors de la création de sa structure juridique. Il résulte néanmoins de cette simplicité de nombreux risques qui doivent être pris en compte par le rédacteur SEO.

Les solutions alternatives à la micro entreprise (portage salarial, création d’une société…) permettent également au rédacteur de cumuler cette activité avec une autre activité professionnelle, sous réserve des règles applicables à la fonction publique. De ce point de vue, même si la création d’une société est onéreuse, et que sa gestion est plus complexe, les avantages en termes de réduction des risques liés à l’activité sont indéniables.

Le rédacteur web devra donc choisir pour son activité, entre le couple risque/simplicité, et le couple sécurité/complexité. De l’équilibre qu’il choisira en fonction de son goût pour le risque, résultera la forme sociale idéale pour abriter son activité indépendante.

Et vous, quelle forme sociale avez-vous choisi pour exercer votre activité de rédacteur web SEO ? Vous sentez-vous vulnérable face à d’éventuelles poursuites en cas de mécontentement de vos clients ?

Rédacteur web : les dangers de la micro-entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *