Être un entrepreneur est un état d’esprit avant tout, c’est un mélange entre votre surplus de créativité et votre besoin d’indépendance. Vous aimez prendre des directives, mener votre propre barque. Cependant, devenir un entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille et même si disposer de ce statut peut être grisant, il y a certains défis auxquels vous devrez faire face …

La vie d'un entrepreneur

Avoir le soutien de ses proches

Si vous ne faites pas partie d’une famille d’entrepreneurs ou d’indépendants, il se peut que vos proches ne puisent pas vous comprendre et certaines remarques pourront être vécues comme des affronts :

« Pourquoi tu travailles aussi tard ? », « mais, c’est quand tes congés ? », « tu devrais faire une pause » tandis que dans votre esprit, à tout moment, vous penserez à votre projet qui prend du retard, à vos paiements en attente, au dernier problème technique survenu, au recrutement de votre prochain collaborateur, à la préparation d’un événement de communication important, à l’avis client que vous devez demander à votre nouveau partenaire, etc….

Même si cela semble compliqué, il faut absolument que vous puissiez bénéficier du meilleur soutien possible de la part de vos proches.

Un entrepreneur ne peut pas se permettre d’être entouré de personnes toxiques et limitantes.

Vivre dans l’incertitude

Comme nous le disions précédemment, le cerveau d’un entrepreneur n’est jamais en « pause », vous pouvez faire du yoga, du jogging ou n’importe quelle autre activité en dehors de votre travail, il y aura toujours un moment où vous penserez à votre affaire.

Nombreux sont également les entrepreneurs faisant des rêves liés à leur entreprise et aux activités quotidiennes.

Dans ces moments, vous vous projetterez, souvent. Dans ces moments, vous serez certainement surpris à douter quant à votre capacité à atteindre vos objectifs.

Et si votre client ne vous paye pas ? Et si votre associé décède ? Et s’il vous arrive un accident ? Et si, et si, et si, … autant vous y habituer, ces pensées seront toujours présentes. Il vous faudra être suffisamment fort pour passer outre ces pensées et vous en servir comme des moteurs.

Les « si » vous permettront de faire les bons choix, audacieux mais mesurés qui vous permettront d’avancer sereinement tout au long de la vie de votre boite.

Prendre des décisions d’investissement

Si vous arrivez à fédérer autour de votre projet et à générer du chiffre d’affaires, cela veut dire que vous êtes sur la bonne voie ! Mais, cela ne s’arrête pas là, c’est à ce moment que beaucoup d’entrepreneurs se trouvent à la croisée des chemins.

Les premiers succès sont là, mais, il y a encore beaucoup d’incertitudes. Alors, faut-il investir ? Faut-il recruter des collaborateurs ? Cela n’est-il pas trop risqué ? Cet argent pourrait en effet servir si les choses n’allaient plus dans le bon sens …

Bien évidemment, il existe de nombreuses cellules (les incubateurs, les coachs, la BPI, les CCI, …), elles sont là pour vous accompagner et vous aider à prendre les bonnes décisions selon le degré de maturité de votre société.

Ce billet n’a pas vocation à décourager les entrepreneurs en herbe, il est juste le reflet d’une réalité, qui, même si elle fait peur, peut permettre d’accéder à de nombreuses choses inaccessibles avec un statut plus traditionnel.

Les 3 défis de l’entrepreneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *