Voici deux-cent kilomètres de ligne de métro percées au cœur de la ville de la région-capitale. C’est un chantier absolument colossal. Unique par son ampleur. Le Grand Paris Express force l’admiration et il pose aussi beaucoup de questions :

  • le sort des populations modestes, notamment. Celles-ci sont-elles être exclues, reléguées un peu plus loin ;
  • le désengorgement d’une région dont les transports sont saturés
  • le déséquilibre entre la région capitale et le reste du pays
  • l’emploi
  • la soutenabilité et la raisonnabilité de tous ces investissements à l’échelle du pays

Jean-Marc Nicolle a accepté de s’entretenir avec nous sur l’enjeu que représente la construction du Grand Paris Express et sur son impact dans la vie des franciliens..

Y a-t-il beaucoup de personnes obligées de quitter leur logement à l’échelle du grand paris express ?


Jean-Marc Nicolle : Le projet que l’on fait est un projet formidable. Même s’il est vrai qu’il n’est jamais facile de devoir se résoudre à détruire un logement pour construire par-dessus une installation pour ce métro. Heureusement, c’est un phénomène très limité. On a sur l’ensemble du Grand Paris Express l’équivalent d’une centaine de bâtiments de logements qui vont être détruit à l’occasion de ce métro. Cela représente à peu près 200 familles qu’il faut reloger.

Néanmoins, nous avons mis en place tout un processus pour accompagner ce relogement et aider les familles à retrouver un nouvel habitat, qu’ils soient propriétaires ou qu’ils soient locataires. Si l’on peut comprendre que ce nombre soit déjà trop importants pour certains, cela reste relativement faible par rapport à la proportion des habitants et à l’enjeu de ce projet. Ce métro a été conçu pour desservir des secteurs urbanisés donc, de fait, les gares sont au plus proche, en général, des habitations.

Paris Express projet

Comment expliquez-vous les mécontentements dans ce cas ?

Jean-Marc Nicolle : Selon certaines personnes, il y a eu une forme opacité de la part de la Société du Grand Paris. La population aurait aimé être mieux informée. Cependant, ce projet est essentiel pour l’ensemble de la population parisienne. Avec le Grand-Paris Express, il s’agit avant tout de dé-saturer les lignes de RER et de train.

En effet, le Grand Paris Express vient contrecarrer l’organisation des transports en Île-de France qui est une organisation en étoile. Il faut passer par le centre de paris pour aller d’une banlieue à une autre. Il s’agit de gagner de la vitesse de déplacement, c’est important pour la population et pour l’économie. Aujourd’hui, énormément de franciliens, et notamment de banlieusards, passent un temps fou dans les transports en commun. Or, lorsque vous voulez aller de banlieue à banlieue, le plus souvent vous êtes obligé de passer par Paris. Si vous voulez prendre le métro pour aller de banlieue à banlieue, il n’y a aucune possibilité. C’est le changement majeur que va apporter le Grand Paris Express.

Le projet du Grand Paris Express répond-il aux besoins des franciliens, 2 questions à Jean-Marc Nicolle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *