Entrepreneurs, comment savoir si votre idée a un fort potentiel économique ?

Entrepreneurs, comment savoir si votre idée a un fort potentiel économique ?

L’un des premiers questionnements que se pose un entrepreneur qui veut lancer sa Start Up est de savoir si l’idée au coeur de son projet a du potentiel ou non.

Or, il est difficile de juger soit-même sa propre idée du fait que tout simplement nous n’avons naturellement pas le recul, ni l’objectivité nécessaire pour le faire. Et d’un autre côté juger seul sa propre idée est très limitant car l’idée développée doit satisfaire des clients, un marché et non pas son ego personnel. Du moins pas en priorité.

Mais alors, comment pouvons nous, entrepreneurs, savoir si notre idée a un fort potentiel ou non ? La première solution est évidemment de demander à des experts de l’accompagnement des startup. Mais pour tenter de répondre à cette question nous allons voir que ce processus se déroule en 2 phases. Une phase d’introspection sur son propre projet et une phase de réflexion rendue possible par l’analyse des avis d’autrui, et de clients potentiels.

Se poser des questions, régulièrement !

Premièrement, il est important que l’entrepreneur à l’origine d’une idée innovante se pose de nombreuses questions.

Il est dans un premier temps intéressant de se demander comment est-ce qu’on pourrait décrire clairement et simplement son idée. Pour cela posez-vous des questions basiques du type :

Pourquoi, comment, pour qui, quand, où : proposer cette offre. Si vous n’êtes pas capable d’y répondre, c’est que quelque part votre projet n’est pas clair à 100% dans votre tête ce qui peut dissimuler des lacunes dans ce dernier que vous n’auriez pas pu saisir avant.

Une fois ces questions posées, intéressez-vous au marché que vous visez et essayez d’analyser quels sont ces caractéristiques, quelle est le type de clients que vous pourrez y trouver, quel est son état ? Est-il saturé ? …

D’ailleurs, trop souvent les nouveaux créateurs d’entreprises ont tendance à penser qu’un marché sans concurrence est un marché à fort potentiel. Mais il faut savoir que cette idée reçue est fausse dans la majeure partie des cas.

En effet, dans une certaine mesure la présence de concurrence sur un marché est synonyme d’un besoin existant et donc d’un potentiel économique. En d’autres mots, si concurrence il y a, c’est qu’il y a de l’argent à se faire, à condition d’y répondre mieux. L’important avec la concurrence sur un marché ce n’est non pas de trouver un produit totalement différent, bien au contraire (prenez l’exemple de McDonald et Burger King) mais c’est de trouver une valeur ajoutée à son idée qui va vous permettre de vous distinguer des autres. Cette étape est cruciale dans votre période de réflexion sur le potentiel de votre idée.

Valider sa légitimité quant au projet

De plus, il faut se demander si ses compétences sont en adéquation avec les besoins du projet. Cela est très important car sinon même un projet avec une idée à fort potentiel pourrait échouer. Si la réponse à cette question est non, ce n’est pas grave et il n’y a pas de honte à avoir ! Il faut juste penser à s’entourer et se trouver un ou plusieurs associés. Par ailleurs, il faut se demander si son business plan est cohérent avec l’idée. Et enfin, il faut savoir quelles sont ses forces, ses faiblesses et étudier comment on pourrait y faire face.

Une fois ce travail réalisé, il reste la deuxième et dernière étape à réaliser de la phase d’évaluation : celle réalisée par les autres. Cette étape est la plus importante car elle permet un retour objectif sur son idée et son potentiel et sera décisive pour savoir si oui ou non vous pouvez vous lancer véritablement dans votre projet.

Pour cela, commencez par interrogez vos proches, c’est une solution facile et gratuite qui vous permettra d’avoir un premier retour. Essayez de voir si vous arrivez à leur présenter simplement et avec clarté. Et notez les retours que vous obtenez. Attention, prenez les retours avec des pincettes car n’étant pas la cible, ils ne percevront peut-être pas la valeur ajoutée de votre idée/ De plus, les retours des proches sont souvent édulcorés par l’amour ou l’amitié qu’ils ont pour vous…

Par la suite, n’hésitez pas à solliciter d’autres personnes de votre entourages, des collègues ou des contacts sur LinkedIn par exemple. De même, vous pouvez aller jusqu’à solliciter des experts dans le domaine visé ou d’autres entrepreneurs lors de forums, week-end Start Up, etc.

Mettre en forme vos personas

Enfin, construisez un persona ainsi qu’un échantillon cible du marché que vous visez. Puis faites des test sur cet échantillon en procédant notamment à des sondages sur le produit/ service vendu. Ainsi vous pourrez savoir si votre idée répond à un véritable besoin, si les clients visés seraient prêts à l’acheter et pour combien.

C’est seulement comme ça que vous pourrez soir si votre idée à un fort potentiel, en analysant tous ces retours.

Faire une étude de faisabilité, et compléter vos personas !

Pour commencer, Google évidemment !

Commencez par la recherche. Sérieusement, tant de startups construisent leurs produits sans même passer par le web… Assurez-vous non seulement de trouver une liste de concurrents directs, mais aussi de vous rendre aux endroits où les gens discutent du problème.

Lisez les articles, les forums et les groupes de discussion avant de trouver et de tester vos concurrents directs. Notez comment les gens recherchent de nouveaux outils, comment ils décrivent le problème et ce qui leur manque dans les solutions actuelles. Cherchez à comprendre comment ils résolvent le problème maintenant et quel serait le point de basculement pour qu’ils expérimentent de nouvelles solutions. Faites une liste des personnes – par nom, courriel, médias sociaux – qui sont actives dans ces groupes.

En numéro 2, LinkedIn

La plupart des startups embauchent beaucoup de gens lorsqu’elles réussissent. Regardez les tableaux de taille des équipes de vos concurrents directs et indirects, comprenez qui grandit et qui diminue et pourquoi. Cela peut être une excellente source d’embauches précieuses pour vous plus tard dans le jeu. C’est aussi un excellent moyen de dresser une liste des personnes d’influence, des concurrents et des décideurs dans votre domaine.

Google Adwords

L’expérimentation de mots-clés et l’analyse du CPC vous indiqueront à quel point votre espace est encombré et vous permettront d’estimer les coûts de marketing. De plus, une campagne sur quelques semaines vous donnera de précieuses données démographiques sur le persona qui convertit le plus.

Utilisez Google Trend

Voyez comment les recherches liées à votre problème évoluent dans le SERP.

SEMRush, Ahref, Ubersuggest…

La recherche de mots-clés et les vérificateurs de liens vous aideront à comprendre combien il sera difficile de construire votre propre position.

Alexa et SimilarWeb

Alexa vous aidera à comprendre comment vos concurrents obtiennent du trafic et vous indiquera où se trouvent vos futurs utilisateurs.

Brand24

Obtenez les mentions des médias sociaux relatives à votre problème et à vos concurrents, voyez ce que les gens disent et où ils disent pour s’engager et tendre la main.

Quora

Voyez si les gens cherchent des solutions au problème que vous essayez de résoudre, comprenez leurs motivations. Pour ce faire, lisez les questions, votez les bonnes réponses, suivez les personnes d’influence (et déplacez-les vers des réseaux sociaux plus proches, comme Twitter, LinkedIn ou Facebook). Être en contact avec de vraies personnes qui font partie de votre public cible vous aide. C’est votre confrontation avec la réalité, mais cela vous donne aussi accès à des personnes qui peuvent tester votre solution et vous faire part de leurs réactions plus tard dans le processus.

Tableurs Google Sheet, pour tout compiler !

Le plus important est de rassembler tout cela en un modèle. Quel est l’intérêt de créer une startup si vous ne pouvez pas obtenir un modèle qui repose sur des hypothèses validées et qui montre une entreprise durable à laquelle vous aimeriez arriver ?

Viennent ensuite la preuve de concept (POC) et le prototypage

Parfois, les solutions les plus simples sont inestimables. Prenez un stylo et un morceau de papier et esquissez votre solution – un flux, une partie d’interface utilisateur, la conception d’algorithmes. Essayez de prouver que vous comprenez le problème et que vous pouvez le résoudre dix fois mieux que si vous aviez continué comme si de rien n’était.

Vous pouvez également opter pour un carte de visite… Oui, un morceau de papier avec votre nom. Les gens les utilisent encore lors d’événements et c’est le moment où vous devriez aller parler aux gens. Concentrez-vous sur votre groupe cible plutôt que sur les conférences de lancement.

Parfois, il faut établir un PoC, ne pas se concentrer sur la technologie, ce n’est pas là que se situe votre avantage concurrentiel. N’importe quel framework rapide à mettre en place est le meilleur à ce stade. Laissez votre équipe de développement choisir ce qui sera le plus rapide à expédier. Construisez juste le MVP qui démontre l’efficacité de votre solution et faites un premier lancement !

Ainsi, vous l’aurez compris, Bien qu’une première phase de réflexion personnelle est importante, l’essentiel se trouve dans l’analyse des retours des clients potentiels. Mais n’oubliez pas, une idée à fort potentiel n’implique pas forcément que sa mise en place sera une réussite, surtout si le business plan qui lui est lié n’est pas cohérent.

Laisser un commentaire