CSE : quels avantages pour les salariés d’une startup ?

CSE : quels avantages pour les salariés d’une startup ?

Le Comité Social et Économique (CSE) est une instance dont l’installation est recommandée au sein des entreprises par le Code du travail. Depuis la prise des « Ordonnances Macron », la mise en place du CSE est devenue obligatoire, et ce, à partir du 1er janvier 2020. Ce comité vient remplacer les différentes instances que sont le Comité d’Entreprise (CE), les Délégués du Personnel (DP) et le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). On vous dit tout sur les modalités de mise en place d’un CSE et les avantages d’un tel comité pour les startups.

La mise en place d’un CSE au sein d’une startup

Conformément aux « Ordonnances Macron », la mise en place d’un CSE est obligatoire pour une entreprise. Cette loi s’applique autant pour les entreprises vieilles de plus d’un an que pour les startups. Bien évidemment, la startup doit employer au moins 11 salariés. Dans toutes les entreprises, c’est l’employeur qui dirige la présidence du CSE. Par ailleurs, compte tenu de la taille de l’entreprise, on comptera au sein du Comité Social et Économique une délégation du personnel.

Les entreprises de 50 employés et plus sont tenues d’instituer au sein des CSE les postes de trésorerie et de secrétariat. Pour une entreprise à grand effectif (300 et plus), l’installation d’une Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) est obligatoire. Pour faciliter la tâche du CSE, vous pourriez suggérer, en tant que chef d’entreprise, aux membres une affiliation à un Club Employés, startup proposant de l’avantage CE. Ce sera une façon pour vous de soulager les sous-comités de certaines tâches qui leur sont dévolues.

Les avantages d’un CSE pour une startup

Bien avant de postuler à un avis de recrutement d’une entreprise, de nombreux chercheurs d’emploi vont à la pêche aux informations. Ils sont généralement curieux de savoir si l’entreprise offre des facilités aux employés. Il s’agit notamment des réductions, des bons d’achat, des tickets restaurants, des places de cinéma ou pour assister à un match de ligue 1, etc. Ce sont, pour une startup, des points positifs qui attirent de nouveaux talents salariés et qui font que ceux qui y sont déjà ne veulent plus quitter.   

CSE et qualité de vie au travail : le duo gagnant pour attirer les talents

Dans une jeune entreprise, il est capital d’installer les meilleures conditions de travail et de vie pour les employés. Cela vous permet d’attirer les talents les plus prometteurs du secteur et de faire croître assez rapidement votre activité. En effet, si vos employés se sentent bien traités, ils se plieront en quatre, feront des heures supplémentaires pour atteindre les résultats ou objectifs que vous vous êtes fixés.

Donc, la productivité au sein de la startup sera nettement meilleure que dans une entreprise où les conditions de vie et de travail sont moins prises en compte. Il revient à chaque entreprise, les startups, notamment, de comprendre la portée d’une telle concession accordée aux salariés.

Le CSE augmente le pouvoir d’achat des salariés

Il devient de plus en plus difficile pour les salariés de joindre les deux bouts avec les charges familiales qui ne cessent de se démultiplier. Maintenir un niveau de vie à la hauteur de son travail devient un casse-tête. Avec l’installation d’un CSE, l’entreprise contribue à améliorer le pouvoir d’achat de ses employés. Ainsi, pour quelques avantages en nature (véhicule de fonction, les frais de téléphone et de logement, un ordinateur, etc.) et des avantages sociaux (les congés, les primes, l’assurance santé, les régimes de retraite), les retombées pour une startup sont presque infinies.  

Laisser un commentaire