Quand on souhaite se lancer dans un secteur d’activité quel qu’il soit, il convient de prendre en considération tout ce qui dépend de vous aussi bien que des facteurs exogènes, c’est-à-dire de tout l’environnement autour de votre secteur d’activité quel qu’il soit.

Dans cet article, nous allons aborder un secteur d’activité en particulier, celui de la décoration d’intérieur et de l’architecture d’intérieur. Il s’agit d’un secteur d’activité particulièrement attractif, mais qui n’est pas nécessairement si facile d’accès que certaines et certains pourraient le croire.
Il ne suffit pas par exemple pour devenir décorateur ou décoratrice d’intérieur que d’avoir une sensibilité créative prononcée (même si cette dernière vous est fréquemment louée) et un goût pour les belles choses pour réussir comme indépendant à votre compte. Même si c’est bien entendu un préambule qui semble indispensable, beaucoup de personnes pensent à tort que cela peut suffire alors que ce n’est bien évidemment pas aussi simple que cela.

Un architecte d'intérieur

Ainsi, après avoir abordé l’autre prérequis essentiel des connaissances, nous aborderons quelques conseils pour maximiser les chances de succès.

  • Architecture d’intérieur et décoration d’intérieur, de solides connaissances requises
  • Les opérations nécessaires au lancement
    • Réaliser une étude de marché
    • Faire une analyse précise de la concurrence
    • Commencer comme salarié / salariée avant de vous mettre à votre compte
    • Provisionner si possible

Architecture d’intérieur et décoration d’intérieur, de solides connaissances requises

Comme nous avons commencé à l’évoquer en introduction, les métiers de l’aménagement d’intérieur sont des métiers qui nécessitent une créativité certaine, mais aussi de solides connaissances. En effet, que vous vouliez devenir décorateur d’intérieur ou décoratrice d’intérieur d’ailleurs (le métier étant composé pour l’heure d’une majorité de femmes), que vous vouliez devenir coach en décoration d’intérieur ou a fortiori si vous voulez devenir architecte d’intérieur, il faudra pouvoir vous appuyer sur autre chose que votre créativité, si poussée soit elle.

Plus conséquentes encore pour toutes celles et ceux qui visent le métier d’architecte d’intérieur car ce dernier peut être amené à revoir la structure physique des lieux, les métiers du design d’intérieur demandent des connaissances qui nécessitent de suivre des études adaptées.

Pour apprendre ce genre de métiers des arts décoratifs et du design d’intérieur vous pouvez opter pour plusieurs solutions sachant que certaines d’entre elles offrent une belle souplesse d’apprentissage avec des établissements privés qui vous proposent une formation par correspondance. C’est le cas par exemple de l’École Nationale du Bâtiment, centre privé d’enseignement à distance qui dispense deux formations différentes, l’une au métier de décorateur / décoratrice d’intérieur et l’autre, au métier d’architecte d’intérieur.

Et le gros avantage, si vous décidez de suivre une formation d’architecte d’intérieur à distance ou si vous décidez de suivre une formation de décorateur / décoratrice d’intérieur à distance avec un établissement de ce type, c’est que vous pourrez vous organiser comme vous le souhaitez en fonction de vos impératifs.

Cela sera ainsi idéal pour toutes les personnes qui ne se sentent pas nécessairement très à l’aise dans une salle de classe que pour toutes les personnes qui veulent se reconvertir dans le secteur de la décoration d’intérieur après avoir choisi une autre filière initialement (il s’agit d’un secteur très ciblé par les personnes en quête de reconversion professionnelle).

Une aubaine car cela vous permettra d’étudier l’architecture d’intérieur ou la décoration d’intérieur sans devoir pour autant quitter votre emploi, ce qui est toujours préférable sans savoir ce que l’avenir nous réserve.

Pour toutes les personnes qui pourraient être intéressées, par une formation par correspondance de ce type, voici le lien vers le site de l’ENDB : https://www.endb.fr. Ce centre de formation à distance n’est bien évidemment pas le seul à vous proposer des formations pour ces deux métiers, mais c’est en revanche l’un des rares (pour ne pas dire le seul en réalité) centres de formation à être véritablement spécialisé dans les métiers des arts décoratifs, contrairement à d’autres qui vous proposent ces formations au sein d’un catalogue de formations beaucoup plus vaste.

Les opérations nécessaires au lancement

Vous avez suivi une formation professionnelle qui vous a permis d’acquérir toutes les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour pouvoir devenir décorateur / décoratrice, coach en décoration ou architecte d’intérieur ? Parfait ! Voyons maintenant les conseils qui devraient vous permettre de vous lancer avec un maximum de chances de réussite et qui devraient, espérons-le, vous permettre d’exercer à votre compte dans cette filière sereinement et pendant de longues années !

Réaliser une étude de marché

Il s’agit d’un préambule valable pour de nombreux secteurs d’activité et si les créations de nouvelles sociétés, le lancement de nouvelles start-up ou encore le lancement de nouvelles boutiques en ligne n’y coupent pas et s’appuient là-dessus avant de démarrer, le secteur de la décoration d’intérieur ne fait pas exception à la règle ! Aussi, si vous voulez devenir décorateur ou décoratrice d’intérieur à votre compte, si vous voulez lancer votre activité de coaching en décoration ou si vous voulez ouvrir votre cabinet d’architecture d’intérieur vous gagnerez grandement à commencer par la case étude de marché. Cette dernière vous permettra d’obtenir une analyse menée avec un point de vue externe et donc plus neutre de votre projet professionnel et d’avoir également une vision prospective de ce projet elle aussi menée par une tierce personne.

Faire une analyse précise de la concurrence

Au sein de l’étude de marché, il y a un point crucial sur lequel il faudra s’attarder et auquel il faudra accorder la plus grande vigilance, l’étude de la concurrence. En effet, cette dernière doit être analysée de façon précise car il ne faut pas forcément toujours qu’il y ait beaucoup de concurrents installés pour que la concurrence ne soit féroce pour autant et que cela verrouille plus ou moins le ticket d’entrée pour les nouveaux acteurs. Il arrive parfois en effet que pour une activité dans un secteur donné, l’un des acteurs soit si puissant qu’il truste l’essentiel du marché à lui tout seul et / ou que les quelques autres acteurs qui existent ne doivent déjà se battre pour pouvoir se partager les miettes qui restent.

Cela ne remet pas nécessairement en cause votre projet de lancement à votre compte, mais cela peut par exemple vous inviter à vous implanter dans un autre secteur géographique pour que le « monstre » ne puisse pas « marcher sur vos plates-bandes ».
À l’inverse, même si de nombreux concurrents dans le domaine de la déco d’intérieur ou de l’architecture d’intérieur sont déjà présents sur la zone géographique que vous ciblez, il est aussi tout à fait possible que vous puissiez proposer une offre commerciale inédite et que vous puissiez de fait prendre facilement vos parts de marché dès votre lancement.

Après, si ces derniers s’alignent sur vos méthodes et votre offre, il faudra faire valoir, par la communication entre autres que vous étiez le pionnier ou la pionnière, ce qui devrait inévitablement jouer en votre faveur en plus du fait que vous aurez dû théoriquement prendre une longueur d’avance conséquente. Quand l’original est bon, il est bien rare que la copie ne soit meilleure !

Le métier de décorateur d'intérieur

Commencer comme salarié / salariée avant de vous mettre à votre compte

Autre conseil et non des moindres que nous pouvons vous donner ici, commencer par exercer le métier de décorateur / décoratrice d’intérieur ou architecte d’intérieur en tant que salarié / salariée avant de vous lancer à votre propre compte.

Le secteur a cette chance d’être à la fois conceptuellement très ouvert à toutes les personnes qui souhaitent se lancer à leur propre compte, mais aussi très complet en nombre de sociétés dans lesquelles il est possible d’exercer sous le régime du salariat. Effectivement, entre tous les cabinets de décoration et d’architecture d’intérieur, les enseignes spécialisées dans la déco et dans le Do It Yourself (DIY), les grandes enseignes qui proposent de tout y compris de la décoration intérieure, il y a vraiment de quoi faire.

Toutes ces possibilités seront autant de bons tremplins pour travailler à votre propre compte par la suite. Il est en effet vivement conseillé dans un secteur comme celui des arts décoratifs que de se faire la main au préalable et de pouvoir valider d’un point de vue professionnel les connaissances acquises au cours de votre formation en décoration d’intérieur ou de votre formation en architecture d’intérieur en tant que salarié avant de vous lancer dans le grand bain à votre compte.

Si vous visez la décoration d’intérieur, les grandes enseignes de déco du type Zôdio, Casa, Ikea, Maisons du Monde, seront un bon moyen et si vous visez l’architecture d’intérieur, rien de tel qu’un poste de collaborateur ou collaboratrice d’architecte pour vous familiariser avec les rouages et apprendre au contact d’un professionnel.

Provisionner si possible

Un dernier conseil avant de vous souhaiter bonne chance, « provisionner » si possible. Les premières années quand on se lance à son propre compte ne sont pas toujours les plus évidentes loin de là et il faut parfois un certain temps avant que les affaires ne prennent de façon plus conséquente et que vous soyez plus à l’aise financièrement parlant. Aussi, si vous avez les moyens de faire quelques provisions sur le plan financier pour anticiper des mois un peu délicats, vous traverserez ceux-ci de façon bien plus sereine !

Comment se lancer dans l’architecture ou la décoration d’intérieur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *